Gains et rendements de placements financiers

Gains et rendements de placements financiers

Les gains que vous pouvez espérer avec vos placements financiers dépendent de plusieurs facteurs. Dans cet article, nous allons passer en revue les principaux placements existants avec leurs rendements potentiels. Nous verrons également comment calculer précisément vos gains mensuels selon le capital investi et le taux de rendement. Des projections réalistes vous seront présentées, avec différents montants placés. N’oublions pas non plus le rôle clé de la fiscalité et l’intérêt de diversifier ses placements.

Présentation des placements et de leurs rendements

Il existe une grande variété de produits pour placer son épargne. Des plus sécurisés aux plus risqués, avec des rendements très variables. En voici un panorama représentatif :

  • Livret d’épargne classique : 1% de rendement
  • Assurance vie en fonds euros : 1,3% de rendement
  • SCPI (immobilier indirect) : 4 à 5% de rendement
  • Immobilier locatif : 3 à 6% de rendement
  • Actions et ETF en Bourse : 7 à 10% de rendement sur le long terme
  • Crypto-actifs : rendements très variables, potentiellement > 100% certains années

Bien sûr, plus le rendement potentiel est élevé, plus le risque l’est aussi. Il est primordial de diversifier ses placements pour ne pas « mettre tous ses œufs dans le même panier ».

Méthodologie de calcul des gains mensuels

Pour estimer vos gains mensuels selon un capital placé et un taux de rendement, la formule est simple :

Gains mensuels = (Capital placé x Taux de rendement) / 12

Par exemple, avec 50 000€ placés à 5% de rendement, les gains mensuels seraient de :

(50 000 x 5%) / 12 = 208€

Vous touchez donc 208€ par mois, soit 2 500€ par an. Cette méthode de calcul est valable pour n’importe quel montant avec n’importe quel taux de rendement. Voyons maintenant des projections concrètes sur différents montants placés.

Projections avec 100 millions d’euros placés

Avec un capital de départ très important comme 100 millions d’euros, les gains mensuels peuvent atteindre des sommes conséquentes :

  • A 1% de rendement : 83 000€ / mois soit 1 million d’euros par an
  • A 4% de rendement : 333 000€ / mois soit 4 millions d’euros par an
  • A 8% de rendement : 666 000€ / mois soit 8 millions d’euros par an
  • A 20% de rendement : 1,66 million d’euros / mois soit 20 millions d’euros par an

Bien entendu, obtenir 20% de rendement régulier sur le long terme est très ambitieux, sauf à prendre des risques importants. Mais cela donne un ordre d’idée des possibilités théoriques. Voyons maintenant avec 50 millions d’euros placés.

Projections avec 50 millions d’euros placés

Même avec 50 millions d’euros « seulement », les gains mensuels restent très confortables :

  • A 1% de rendement : 41 500€ / mois soit 500 000€ par an
  • A 4% de rendement : 166 000€ / mois soit 2 millions d’euros par an
  • A 8% de rendement : 333 000€ / mois soit 4 millions d’euros par an
  • A 20% de rendement : 830 000€ / mois soit 10 millions d’euros par an

Avec de tels montants placés, il est possible de viser plus facilement une diversification entre différents supports à rendement moyen de 4-5%. Cela permet d’obtenir un bon équilibre rendement / risque tout en touchant quelques millions d’euros de revenus complémentaires chaque année.

Projections avec 20 millions d’euros placés

Même pour des patrimoines moins exceptionnels, les placements permettent des revenus très confortables :

  • A 1% de rendement : 16 600€ / mois soit 200 000€ par an
  • A 4% de rendement : 66 700€ / mois soit 800 000€ par an
  • A 8% de rendement : 133 000€ / mois soit 1,6 million d’euros par an
  • A 20% de rendement : 333 000€ / mois soit 4 millions d’euros par an

Avec 20 millions placés à 4-5% en moyenne, il est possible de toucher environ 800 000€ à 1 million d’euros par an, ce qui représente déjà 40 à 50 000€ par mois. De quoi mener grand train !

Projections avec 10 millions d’euros placés

Même avec « seulement » 10 millions d’euros placés, les revenus passifs chaque mois restent très appréciables :

  • A 1% de rendement : 8 300€ / mois soit 100 000€ par an
  • A 4% de rendement : 33 300€ / mois soit 400 000€ par an
  • A 8% de rendement : 66 700€ / mois soit 800 000€ par an
  • A 20% de rendement : 166 000€ / mois soit 2 millions d’euros par an

Ici, avec 10 millions placés de manière relativement prudente à 4-5%, il est réaliste de viser 300 à 400 000€ de revenus passifs par an, soit 25 à 33 000€ par mois. De quoi être très confortable financièrement dans la durée !

Projections avec 1 million d’euros placés

Même pour un patrimoine plus « classique » de l’ordre du million d’euros, un placement rémunérateur procure des revenus très appréciables :

  • A 1% de rendement : 830€ / mois soit 10 000€ par an
  • A 4% de rendement : 3 330€ / mois soit 40 000€ par an
  • A 8% de rendement : 6 670€ / mois soit 80 000€ par an
  • A 20% de rendement : 16 600€ / mois soit 200 000€ par an

Bien investi à 4-5%, un capital d’un million d’euros peut rapporter 30 à 40 000€ par an, ce qui représente déjà 2 500 à 3 300€ de revenus complémentaires chaque mois. Très intéressant pour arrondir ses fins de mois !

La fiscalité, élément clé du rendement réel

Bien sûr, dans tous les exemples précédents, il convient de prendre en compte la fiscalité applicable sur ces revenus financiers. Selon les cas, votre rendement réel après impôts pourra être plus ou moins impacté :

  • Livret A, PEL, CEL : exonérés d’impôts
  • Assurance vie : fiscalité avantageuse au bout de 8 ans
  • Immobilier : possibilités d’optimisation mais imposable
  • PEA : exonéré après 5 ans
  • Autres placements : prélèvements sociaux + impôts sur revenus

Il est donc essentiel d’intégrer cette dimension fiscale dans le calcul de la rentabilité finale de vos placements. Un conseiller patrimonial pourra vous aider sur ces aspects.

L’intérêt de diversifier ses placements

Au delà de la fiscalité, l’autre élément clé pour profiter pleinement de ses placements tout en contenant les risques est la diversification. Il ne faut jamais « mettre tous ses œufs dans le même panier » !

Idéalement, il convient de panacher différents supports : livrets, assurance vie, immobilier, bourse, etc. Chacun avec des rendements et des risques différents. Cette stratégie de répartition équilibrée vous permettra de viser un bon rendement moyen sur le long terme, sans subir de plein fouet les aléas d’un placement en particulier.

Bien évidemment, plus le montant à placer est important, plus il est facile de diversifier les supports tout en conservant une part confortable sur chacun d’eux.

Choisir son placement selon son profil et ses objectifs

En conclusion, il n’y a pas de placement miracle qui convienne à tout le monde. Votre profil d’investisseur, votre sensibilité au risque, vos objectifs patrimoniaux sont autant de critères qui vont orienter vos choix.

Un jeune actif n’investira probablement pas de la même façon qu’une personne proche de la retraite, par exemple. Et selon les sommes dont vous disposez, vous n’aurez pas accès aux mêmes supports.

L’essentiel est de prendre le temps de bien définir votre stratégie patrimoniale, d’opter pour une saine diversification des placements, et de suivre régulièrement l’évolution de vos investissements. Cela vous permettra d’atteindre un équilibre optimal entre rendement et risque accepté sur le long terme.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *